Parti Libertarien

Le Premier Parti Libéral et Libertarien de France

Déchaînement médiatique contre Lambert Wilson, ou la guerre de l'UMP contre la liberté d'expression

Posté dans Culture le 18/10/2017

Suivre l'actualité médiatique peut se révéler dangereux pour la santé de vos neurones, surtout si vous écoutez la propagande de médias corporatistes comme TF1 ou RTL.

Ces médias, à la botte de partis plus ou moins ouvertement fascistes comme l'UMP et le MoDem, n'ont pour but que le profit, la désinformation et la promotion d'un anti-libéralisme rétrograde en France. Dans cet ordre.

C'est notamment le cas avec l'affaire Lambert Wilson, cette "affaire" qui n'en est qu'une parce que l'élite politico-médiatique l'a décidé.

Lambert Wilson et Christiane Taubira pris pour cibles par les médias fascistes

Pour résumer cette affaire en quelques mots : Christiane Taubira aurait refusé de chanter la Marseillaise lors de la journée de commémoration de l'esclavage, ce qui n'est pas choquant en soi quand bien même ce serait vrai (mais ça ne l'est même pas).

Lambert Wilson "ose" défendre Mme Taubira critiquer cet hymne raciste d'un autre âge. S'en suit que tous les médias de France, du moins ceux à la botte du MEDEF et du lobby étatiste, se lancent dans une entreprise proprement aberrante de diabolisation et de déchaînement contre ces deux personnes.

Des médias hypocrites sur les questions raciales

Si l'on compare ce déchaînement médiatique délirant à la véritable omerta qui suit les affaires de délits racistes commis par des blancs, en particulier des membres de l'UMP, on ne peut arriver qu'à une seule conclusion : les médias sont des hypocrites sans nom.

Quand des manifestants homophobes lancent des peaux de bananes ou que des députés FN comparent Mme Taubira (ministre de ce pays je rappelle) à un singe, silence des médias. Quand un élu UMP (Guy Teissier) incite à la haine raciale, silence des médias. Quand des groupes de pressions catholiques veulent faire interdire un concert de Black Métal au motif de "satanisme", silence des médias.

Mais que Lambert Wilson évoque simplement le fait que la Marseillaise ne soit pas un hymne approprié pour le vingtième-siècle, d'autant plus en temps qu'hymne d'un pays qui se dit progressiste et libéral, alors là c'est le déchaînement absolu de la part des médias et des politiques de la droite complexée.

On comprend bien vite pourquoi ils s'en prennent à Lambert Wilson et Christiane Taubira d'ailleurs. Leurs occupations sont différentes, l'une est ministre et l'autre est acteur/producteur, mais ils représentent tous deux une liberté d'expression et un progressisme que les élites médiatiques ne veulent pas voir se propager en France (tant pis pour eux car c'est déjà le cas).

Pour l'UMP et ses laquais médiatiques, Lambert Wilson, de par son statut d'acteur, est forcément un "ultra-libéral" qui, en plus d'avoir du succès (chose détestable chez les paysans et autres morues de droite), il ose utiliser sa notoriété pour des causes politiques n'allant pas dans le sens de la pensée unique anti-libérale et anti-mondialiste. Cela suffit pour le qualifier de "racaille", selon certaines personnalités UMP comme Nadine Morano la morue en chef.

Quant à Madame Taubira, dès son premier jour dans le gouvernement elle fut victime d'un harcèlement à la limite du racisme de la part de l'opposition et même de membres de son propre parti. Les fachos s'attendaient sans doute à une deuxième "Rama Yade", un Oncle Tom prêt à tout pour faire plaisir à l'homme blanc comme Dieudonné ou Rama Yade, mais il se trouve que contrairement à eux Christiane Taubira des convictions et ne se laissera pas impressionner par les "maîtres blancs".

Quant à la Marseillaise, les propos de Lambert Wilson sont plus que légitimes. Est-il d'ailleurs normal que l'on demande à Mme Taubira, ministre franco-africaine, de chanter l'hymne des esclavagistes et des colonisateurs ?

À partir d'un moment il faut que les élites politiques, particulièrement celles de droite, cessent de jouer les vierges effarouchées dès que l'on parle des "sujets tabous" tels que le racisme, l'homophobie et les privilèges blancs.

Quant à chanter la Marseillaise le jour de commémoration de l'esclavage, et exiger la participation d'une personne d'origine africaine peut-être elle-même descendante de victimes de l'esclavage et de la colonisation, ça c'est du vrai racisme.

Demande-t-on aux fachos identitaires de chanter l'hymne du Cameroun, de la Côte d'Ivoire, du Sénégal ou de l'Algérie ? Pourtant, ce serait déjà plus logique que de chanter la Marseillaise lors d'une commémoration sur l'esclavage.

Enfin, pour qu'ils chantent l'hymne de la Côte d'Ivoire il faudrait déjà qu'ils sachent où ça se trouve. On rappelle qu'une ministre de l'UMP plaçait le Japon dans l'hémisphère Sud (!), il faut croire que leur intelligence est proportionnelle à leurs notions de géographie...

> > Déchaînement médiatique contre Lambert Wilson, ou la guerre de l'UMP contre la liberté d'expression