Parti Libertarien

Le Premier Parti Libéral et Libertarien de France

Dieudonné M'Bala : portrait d'un Oncle Tom à la française

Posté dans Culture le 19/10/2017

Peu de personnalités médiatiques arborent les qualités d'un "Oncle Tom" aussi bien que le clown Dieudonné M'Bala.

Oncle Tom est un terme étant issu du livre La Case de l'oncle Tom de l'écrivaine Harriet Beecher Stowe, publié en 1852, dans lequel l'oncle Tom, un esclave noir et un des personnages principaux du roman.

Dans cette histoire, l'attitude de l'Oncle Tom se caractérise par une dévotion sans faille à l'homme blanc (son maître) envers qui il se sent inférieur et à qui il pardonne même les actes les plus racistes (dont son propre meurtre par deux maîtres d'esclaves à la fin du roman).

Cette dévotion fanatique envers l'homme blanc est assez comique, même si l'histoire en elle-même ne l'est pas au vu des sujets sensibles dont elle parle (racisme, traite des noirs, esclavage).

Dieudonné, un nostalgique de la colonisation

Ainsi, il est devenu courant aux États-Unis et dans d'autres pays anglophones de parler d'un "Oncle Tom" pour désigner une personne d'origine africaine qui idolâtre les Blancs et renie sa propre race (tout comme un certain Dieudonné M'Bala).

Pour ce qui est de Dieudonné, il exhibe les mêmes caractéristiques que l'oncle Tom du roman précédemment mentionné : dévotion totale à l'Européen, reniement de sa propre race, honte d'être noir...

Le but dans la vie de Dieudonné semble être de se faire aimer le plus possible par les Français, qui à insulter ses propres origines et à aliéner les autres minorités ethniques (dont il fait partie, que ça lui plaise ou non).

Dieudonné, le "house negro" à la française

Un autre terme qui désigne la même chose que l'Oncle Tom est celui de "house negro", une moquerie popularisée par le génial Malcolm X.

Dieudonné M'Bala est quant à lui un pur "house negro", ou Oncle Tom. C'est une personne d'origine africaine qui se sert de sa propre ethnicité pour ridiculiser ses origines et soutenir les divers mouvements racistes et xénophobe en France.

Dieudonné, par sa haine de sa propre personne et de son héritage africain, sert également de bouclier pour protéger les mouvements d'extrême droite contre les accusations (légitimes) de racisme. Ceux-ci peuvent ainsi dire "on peut pas être racistes, vu qu'on aime bien Dieudonné".

C'est un raisonnement fallacieux, puisque le fait d'apprécier un "Oncle Tom" est similaire en tout point au racisme. Les maîtres d'esclaves blancs sans doutent aimaient-ils leurs esclaves. Surtout ceux qui se taisaient et obéissaient bien aux ordres.

C'est dès qu'une personne de couleur ne va pas dans le sens des maîtres que ceux-ci se fâchent.

On peut faire un parallèle avec la société française actuelle : les Oncle Tom (Dieudonné, Rama Yade) sont appréciés, mais c'est dès qu'une personne de couleur refuse le dogme antilibéral de "l'intégration" que l'élite politico-médiatique se met à parler de "racailles", de "voyous" et de "racisme anti-blanc" alors que ce sont eux les vrais racistes.

Dieudonné M'Bala n'est rien d'autre que l'équivalent moderne des Oncles Tom d'hier, ces esclaves noirs qui se battaient avec les Confédérés (esclavagistes) parce que la liberté leur faisait trop peur.

> > Dieudonné M'Bala : portrait d'un Oncle Tom à la française