Parti Libertarien

Le Premier Parti Libéral et Libertarien de France

Police : Dire STOP à l'État Policier et aux Violences Policières

Réforme de la Police

La police est censée faire respecter les lois, mais comment peut-elle le faire impartialement si elle est elle-même au-dessus des lois ?

En France, la police nationale est devenue une véritable milice para-militaire à la botte de l'état français et jouissant du monopole de la violence légale, qu'elle use et dont elle abuse à chaque opportunité.

Entre les contrôles au faciès à répétition et les confiscations abusives (et souvent illégales au regard de la loi), les dérives de la police ne se comptent plus et malgré ça l'état ne cesse de donner plus de pouvoir aux forces de l'ordre.

Les violences policières, dont le caractère raciste n'est plus à démontrer, ont ainsi augmenté dramatiquement à chaque nouveau projet de loi sécuritaire.

Au-delà des simples abus des forces de l'ordre, c'est parfois même à des homicides que se livrent les membres de la police nationale sachant qu'ils sont couvert par tout un arsenal législatif visant à empêcher le citoyen moyen de porter plainte contre eux.

Mais ces homicides ne forment que la partie émergée de l'iceberg et sont bien souvent des conséquences d'une politique de sécurité intérieure oppressive et liberticide, où les policiers se voient confier les pleins pouvoirs sans aucune responsabilité légale.

Prétextant une menace fictive de terrorisme (vous avez 18 fois plus de chances d'être tué par un policier que par un terroriste), les élites veulent instaurer un véritable État Policier où le citoyen est constamment surveillé par la police, en plus de n'avoir aucun droit vis-à-vis d'elle.

Pour que les Français retrouvent leurs libertés civiles, il faut dire STOP à l'impunité policière.

Un projet contre l'État Policier

Réformer totalement la police

Les actions de la police sont la première cause de troubles civils et d'agitation sur le territoire. Et que ce passe-t-il quand il y a des troubles civils ? Les politiciens demandent plus de police.

On ne peut pas être à la fois la cause d'un problème et sa solution, il faut donc réformer en profondeur la politique de sécurité intérieure de sorte à ce qu'elle soit basée non plus sur l'impunité policière mais sur la transparence des forces de police.

  • Interdire les contrôles d'identité de la police hormis en cas d'arrestation ou de flagrant délit

  • Rendre possible à ceux injustement persécutés par la police nationale d'obtenir des compensations à hauteur des dommages qu'ils ont subit via des tribunaux spécialisés

  • Mettre fin à l'impunité policière, les agents de l'ordre coupables de crimes et de délits écoperons d'une peine d'autant plus sévère qu'ils ont menti à l'opinion publique

  • Légaliser le port d'armes pour que les citoyens puissent se défendre face aux contrôles et aux rackets de la police. Les États Américains ayant légalisé le port d'armes connaissent une baisse dans le nombre et dans la gravité des violences policières. Les "flics gangsters" de France y réfléchiraient à deux fois s'ils savaient leurs victimes capables de se défendre à armes égales

  • Interdire les détentions en garde à vue hormis en cas d'arrestation (avec un réel motif)

  • Démanteler tous les syndicats policiers, ces "syndicats du crime organisé" se vantent de défendre des policiers meurtriers

  • Interdire les perquisitions hormis en cas de condamnation légitime par un tribunal

  • Mettre fin à la notion d'outrage, délit fictif inventé par l'état français pour donner plus de pouvoir aux forces de l'ordre

  • Faciliter le recours en justice pour les citoyens victimes d'abus policiers

  • Instaurer une transparence totale des forces de l'ordre et des systèmes carcéraux sur les détentions

Sécurité intérieure et État policier

Le but inavoué des politiques liberticides dites de "sécurité intérieure" est d'instaurer un État Policier, système Orwellien ultra-centralisé entre les mains de l'état français.

La politique de sécurité intérieure en application est liberticide, fasciste et se traduit en une incitation aux débordements de tous genres.

Le programme libertarien vise à bâtir une politique de sécurité intérieure basée sur la responsabilité pénale et la transparence pour les forces de l'ordre.

  • Mettre fin aux agissements de la DCRI dont le but réel n'est que l'espionnage des citoyens innocents

  • Démanteler tous les services dits spéciaux de l'état français ainsi que tous les groupes d'interventions (GIGN, CRS, BAC)

  • Démanteler tous les services dits secrets et de contre-espionnage de l'état français (DST, DGSS, DGSE)

  • Mettre fin à l'état policier et décentraliser le pouvoir judiciaire, passant ainsi des mains du gouvernement aux collectivités locales et territoriales

Pour une transparence du système judiciaire

Une justice sans transparence n'est plus une justice du tout.

Le programme libertarien vise à restaurer la liberté et les droits de chaque citoyen par la transparence judiciaire.

  • Rendre le système judiciaire et les tribunaux complètement indépendants de l'état français et des politiciens

  • Abolir le "secret défense", une notion répugnante pour une société libre

  • Autoriser la publicité totale des procès et débats, y compris photographique et vidéographique

  • Interdire le recours aux "tribunaux secrets" par l'état français

> > Réforme de la Police