Parti Libertarien

Le Premier Parti Libéral et Libertarien de France

Un Programme Économique : La Protection des Classes Moyennes

Économie & Impôts

L'économie au service du CAC 40, voilà un concept inventé par les élites de l'Élysée et appliqué rigoureusement depuis plus de 60 ans par les politiciens fascistes de droite.

Ainsi les citoyens sont contraints de payer via la TVA les subventions aux grands groupes privés du CAC 40, sont obligés d'acheter leurs produits minables à cause des monopoles accordés par l'état français et voient leur pouvoir d'achat réduit à néant à cause des barrières tarifaires et autres mesures protectionnistes.

Cette "redistribution du bas vers le haut", véritable spoliation du consommateur au profit des grandes industries, constitue une menace mortelle pour les libertés économiques des classes moyennes et des pauvres.

Le programme économique du parti libertarien vise à remettre l'économie au service du consommateur et pas des grandes puissances de l'argent.

Ce programme économique est divisé en trois étapes : abolition de l'impôt, réduction des dépenses publiques et ouverture des frontières économiques (libre-échange).

Le projet économique

Abolition de l'impôt et de la fiscalité

La fiscalité est devenue aujourd'hui un outil d'oppression du peuple par les élites. Ce racket perpétué par l'état français au profit des grands groupes du CAC 40 doit cesser.

La ligne du parti libertarien est claire : les classes moyennes et les pauvres ne doivent pas payer plus d'impôts que les ultra-riches.

  • Supprimer de la TVA, la "taxe sur la valeur ajoutée" est un impôt inégalitaire qui touche les populations les plus démunies

  • Supprimer progressivement l'impôt sur le revenu pour les travailleurs générant moins de 250 000€ par an

  • Supprimer toutes les taxes aux importations et autres tarifs douaniers

  • Abolir les banques centrales qui détruisent l'épargne et le pouvoir d'achat par l'inflation

  • Démantèlement du FISC et suppression de la direction générale des impôts

  • Supprimer les impôts fonciers et de toutes les taxes sur les habitations

Réduction des dépenses publiques

Le parti libertarien est le seul parti à envisager une veritéable réduction des dépenses, puisque c'est le seul à s'attaquer aux véritables causes de ces dépenses : les entreprises parasitaires.

Parachutes dorés, sauvetages des banques, aides de l'état, subventions, redevances diverses, monopoles spoliateurs... on ne compte plus les milliards d'euros qui partent directement de la poche des classes moyennes et des pauvres pour atterir dans les comptes des grandes entreprises proches du pouvoir.

Réduire les dépenses publiques, c'est avant tout dire non au corporatisme spoliateur.

  • Abolir de toute forme d'aide de l'état aux entreprises et aux grandes industries du CAC 40

  • Instaurer une véritable réforme bancaire et interdir de toute aide de l'état au secteur financier

  • Éxiger aux banques un remboursement intégral de tous les plans de sauvetages aux citoyens

  • Interdire les subventions et autres participations de l'état dans l'économie

  • Interdire les nationalisations ainsi que les "sauvetages" par l'état d'entreprises privées

  • Suppression des avantages fiscaux alloués aux grandes corporations proches du pouvoir

  • Mettre fin à la politique militariste de la France qui profite surtout aux grands groupes de défense et d'armement

Une politique de libre-échange

La politique ultra-protectionniste et antilibérale de l'état français, bien que financièrement très lucrative pour les grandes entreprises et les grands producteurs, est responsable à elle seule de la destruction des libertés économiques et du pouvoir d'achat des citoyens.

Remettre l'économie au service du consommateur c'est avant tout supprimer les barrières douanières et restaurer le libre-échange.

  • Abolir de toutes les barrières aux libre-échange pour revaloriser les droits des consommateurs

  • Restaurer le marché libre et la concurrence totale sur les produits et services, sans interventionnisme étatique

  • Fin de toutes les taxes à l'import, quotas, frais de douanes, licences d'importations et autres mesures protectionnistes qui détruisent le pouvoir d'achat

  • Fin des monopoles accordés par l'état aux entreprises publiques ou privées

  • Faciliter les actions en justice des consommateurs contre les grandes entreprises

> > Économie & Impôts