Parti Libertarien

Le Premier Parti Libéral et Libertarien de France

Internet : Pour un Internet Libre au Service des Peuples

Internet

L'état français est une entité totalitaire qui ne sera satisfaite que lorsqu'elle contrôlera tous les aspects de la vie des citoyens, y compris la vie privée. Leur prochaine cible est donc logiquement Internet.

Qualifié de "far west" par des membres du gouvernement de la droite fasciste, Internet n'est pour l'état français qu'un domaine de plus de la vie privée des citoyens qu'il s'agit de réguler, contrôler et surveiller.

Ainsi l'état français veut avoir un accès total aux données stockées par les fournisseurs d'accès internet (FAI), obliger les sites web à communiquer les informations postées par leurs membres et vont même jusqu'à demander une redevance à tous les utilisateurs (une sorte de taxe Internet) pour financer les grandes corporations proches du pouvoir.

En opposition totale à ces dérive totalitaires et orwelliennes, le programme du parti libertarien vise à restaurer nos libertés et nos droits sur Internet comme partout ailleurs.

Internet doit rester libre et gratuit, il en va de nos droits.

Le projet Internet

Pour un Internet libre

Internet doit rester libre de tout contrôle étatique, il en va de la préservation des libertés individuelles sur le net comme en dehors.

  • Refuser la prétendue "neutralité du net" qui n'amène qu'à plus de réglementations étatiques et de corporatisme

  • Abolir irrémédiablement les lois HADOPI, DADVSI et LOPPSI, qui servent uniquement de prétexte à la censure gouvernementale

  • Mettre un terme aux contrôles et aux réglementations de l'état dans le secteur numérique

  • Mettre fin à la censure Internet et aux projets de lois "d'Internet civilisé", la liberté d'expression doit être défendue sur le net comme partout ailleurs

  • Supprimer la directive de mars 2006 obligeant chaque FAI à conserver les données de connexion

  • Abolir la loi de janvier 2006 dite loi relative à la lutte contre le terrorisme autorisant la police à obtenir les données de connexion conservées par les FAI et opérateurs de communication ainsi que les données personnelles conservées par les hébergeurs sans requête d'un juge

  • Abolir la loi de juin 2004 d'aspiration fasciste dite loi pour la confiance dans l'économie numérique

  • Abolir la loi de juillet 1991 dite loi sur les écoutes téléphoniques, autorisant l'état français et ses divers ministères (dont le ministère de l'Intérieur) à pratiquer la surveillance en masse de couriers et de communications numériques

Pour un Internet gratuit

À défaut de pouvoir censurer et contrôler Internet à la manière des pires dictatures totalitaires, l'état français et les grands groupes du CAC 40 veulent imposer des redevances (lire des taxes) à tous les utilisateurs pour financer leur propagande.

Internet est un des rares secteurs d'activités qui échappe encore à la ploutocracie autoritaire du CAC 40, à nous de nous battre pour qu'il en reste ainsi.

  • Abolir toutes les taxes qui encadrent l'utilisation d'internet, notamment la redevance audiovisuelle et la contribution à l'audiovisuel public

  • Faire sauter le cartel des télécommunications et des fournisseurs d'accès internet en abrogeant les monopoles

  • Interdire à l'état de financer, via des aides ou des subventions, les grands groupes d'audiovisuel et les fournissuers de contenu internet (dont les profits se comptent déjà en milliards !)

  • Abolir la loi ARJEL et les lois visant à interdire ou réguler les transactions et jeux en lignes, notamment le poker

  • Refuser toute participation financière aux projets de lois internationaux ou européens visant à taxer ou réguler internet (Global Internet tax)